Accident de voiture et Whiplash


  • Lors d'un accident de voiture, le corps subit un important transfert d'énergie cinétique ce qui peut avoir une répercussion sur la santé.
  • Les équipements de voiture en matière de sécurité se développent constamment et permettent de limiter la gravité de l'accident (ceinture de sécurité, siège auto pour bébé, airbag, système ABS, habitacle renforcé et carrosseries déformables permettant d'amortir les chocs). Ces systèmes permettent de diminuer efficacement le taux de mortalité et la gravité des séquelles.



  • Il est important de consulter un médecin, même si l'impact vous a semblé peu important, de faire un bilan et des examens radiologiques afin de vérifier l'intégrité des structures osseuses et des organes aussi bien du thorax et de l'abdomen que ceux de la tête (organe de l'ouïe par exemple).


Que se passe-t-il lors de l'impact ?
Lorsque le choc se produit, la tête et le corps sont projetés violemment dans un sens puis dans l'autre.


  • La tête, portée par la colonne cervicale, est entraînée au cours de ces deux mouvements. Quand le choc provient de l'arrière, elle part violemment en arrière puis en avant, elle tracte dans son élan toute la colonne vertébrale et jusqu'au sacrum et os du bassin.

    C'est ce que l'on appelle communément le «coup du lapin», «whiplash injury» ou encore «coup de fouet». Cela se traduit par une flexion et une extension forcées de la tête qui vont entraîner des douleurs et des raideurs au niveau du cou mais également dans tout le reste du corps.

    Ces mouvements forcés que le corps subit entraînent un étirement des structures ligamentaires, musculaires et tissulaires qui peuvent, selon les personnes, revenir plus ou moins à la normale et qui, sur du long terme, peuvent entraîner divers symptômes.


Position normale
Position avant le choc

Hyper extension forcée vers l'arrière Hyper flexion forcée vers l'avant
Cabinet Santé Ostéopathie
Hyper extension vers l'arrière et hyper flexion vers l'avant



  • Le corps, contrairement à la tête, est normalement retenu par une ceinture de sécurité. Son mouvement lors de l'accident s'apparente, dans un premier temps, à celui d'une poupée de chiffon qui se disloque et qui est freinée brutalement par la présence de la ceinture de sécurité.

    Celle-ci provoque un cisaillement du thorax avec une compression violente sur les structures osseuses. Cette compression thoracique, en dehors de fractures des côtes et de lésions internes des organes qui ont été prises en charge médicalement, peut entraîner à plus ou moins long terme, des gênes et des douleurs respiratoires, des sensations d'oppression et de la fatigue.

Quelque temps après un accident, il est possible que vous ressentiez des signes comme des raideurs cervicales, des maux de tête, des nausées, des troubles de la vision, des acouphènes. Il faut alors consulter votre médecin afin qu'il puisse vérifier qu'il n'y a pas de lésion organique ou osseuse (fêlure claviculaire, cervicale). Les signes radiologiques ne sont pas toujours visibles immédiatement après le choc.

Un traitement ostéopathique peut vous aider à prendre en charge ces gênes et douleurs uniquement après que l'intégrité des structures concernées ait été vérifiée par un médecin.


Les personnes qui ont eu un accident de voiture peuvent souffrir de dysfonctionnements et de séquelles pouvant altérer sérieusement leur qualité de vie et provoquer des gênes et des douleurs chroniques, même lorsque le choc n'a pas été perçu comme violent.




Haut de page