Les maux de la grossesse

Diminuez ces maux grâce à l'ostéopathie
et retrouvez un confort


La grossesse peut entraîner des maux plus ou moins bien supportés par la femme et elle peut également les accentuer s'ils étaient déjà présents.


  • La modification du corps de la femme au cours de sa grossesse change sa posture, ce qui peut entraîner un mal de dos et des sciatiques.

    Les femmes enceintes ont, en effet, souvent mal en bas du dos, entre les omoplates ou au niveau du cou. Ce changement de posture s'accompagne d'une hyper laxité ligamentaire qui entraîne également des douleurs au niveau du petit bassin (douleurs au niveau du sacrum et du pubis).



  • La laxité ligamentaire et la croissance du bébé
    changent la posture de la mère


  • Les accidents et les chutes antérieures à la grossesse ont pu entraîner des pertes de mobilité du corps.

    • C'est pour cela qu'il est important dans ces cas de suivre un traitement ostéopathique avant ou au début de la grossesse pour que le corps, qui doit s'adapter à la croissance du fœtus, le fasse avec un corps mobile et souple et non avec un corps rigide qui va alors révéler des tensions et des douleurs.

    • L'exemple le plus courant est celui des douleurs ressenties au niveau du coccyx. Si l'articulation sacro-coccygienne n'est plus mobile, elle ne va alors pas s'adapter lors du passage du bébé. Ce petit os peut même alors être comme un véritable «harpon» qui va gêner le bébé et retarder ainsi la délivrance. D'autre part, durant la grossesse et sous le poids du corps qui a augmenté, la perte de mobilité de cette petite articulation peut faire souffrir la femme lors des changements de position.


  • D'autres maux souvent rencontrés lors de la grossesse sont les troubles digestifs et circulatoires.

    • Les troubles digestifs rencontrés peuvent être des nausées, des difficultés à digérer, des reflux gastriques, des maux de tête, des constipations. L'état de grossesse a un retentissement sur le transit digestif et le bébé prend nettement sa place dans le ventre en refoulant les viscères (estomac, intestins).


    • Les troubles circulatoires se traduisent, chez la femme enceinte, par des sensations de pesanteur dans le bas-ventre, des œdèmes de chevilles et des crampes aux mollets. La femme peut se plaindre en effet de jambes lourdes. Une mauvaise circulation sanguine, suite aux compressions, peut entraîner des hémorroïdes et également des picotements dans les mains ou dans les pieds d'autant plus que dès les premiers jours de la grossesse, le volume sanguin augmente et ainsi peut gêner le sommeil de la femme.


    Un traitement ostéopathique viscéral à visée digestive et circulatoire peut faire diminuer ces symptômes et rendre plus confortable cette période qui correspond souvent au deuxième trimestre de la grossesse.



  • Cet ensemble de maux ostéo-articulaires et musculaires entraîne un inconfort certain et peut avoir un retentissement sur la qualité de vie et sur le sommeil de la femme enceinte. Irritabilité, fatigue, douleurs ne doivent pas être synonymes de grossesse.
    Par une prise en charge globale de votre corps, de sa posture et de vos pertes de mobilité, l'ostéopathe vous accompagne afin de diminuer ces maux.

Le traitement ostéopathique va lutter contre l'installation de ces troubles, il va limiter les stases, favoriser une bonne circulation sanguine, remobiliser les viscères et ainsi réduire l'apparition des symptômes.

L'ostéopathie peut apporter un véritable soulagement en diminuant ces maux et vous permettre ainsi de mener à terme de façon plus sereine votre grossesse.



Haut de page